Stérée de Chaillet

Nom scientifique: Amylostereum chailletii

Genre: Stérée

sans intérêt gustatif

Stérée de ChailletStérée de ChailletStérée de ChailletStérée de ChailletStérée de ChailletStérée de ChailletStérée de Chaillet

Informations
Fructification résupinée mais aussi étalée-réfléchie, épaisse de 0,5 à 1,2 mm, formant des revêtements plus ou moins lâchement fixés au substrat et s’étalant sur plusieurs centimètres ou décimètres. Comme on le voit sur les deux premières photos, le champignon forme à l’occasion des chapeaux se détachant du support jusqu’à 10 mm dont la surface piléique est finement feutrée et d’un brun plus ou moins foncé. Le champignon, en forme de capuchon, peut se présenter aussi totalement isolé.

Surface hyméniale lisse, mate, égale ou plus fréquemment bosselée d’une façon irrégulière, brun clair au début puis brun cannelle, brun foncé, avec parfois des teintes lilas ou rosâtres, gris-brun dans la vieillesse, plus claire et fendillée et aréolée à l’état sec.

Consistance céracée molle à l’état frais, cassante et dure à l’état sec.

Sur bois mort et cortiqué de sapin blanc (Abies) ou d’épicéa( Picea).

Les spores cylindriques amyloïdes et les lamprocystides coniques fortement incrustées dans leur partie supérieure permettent de reconnaître ce champignon au microscope.

Avec une observation trop superficielle ce Stérée peut être confondu avec des espèces du genre Hymenochaete (notamment H. tabacina ou H. rubiginosa) mais les soies (setae) caractéristiques des Hyménochaètes manquent totalement chez la Stérée de Chaillet.

Où pousse ce champignon ? : Sur du bois
Forme du champignon : Croûte sur bois